Le rire comme thérapie

Le rire comme thérapie

Combattez le stress par le rire

Quand on est assailli par le travail, les soucis ou une pesante routine, il est certes difficile de garder le sourire. Et pourtant, c'est dans les moments de stress ou de cafard que le rire peut servir de thérapie. Plusieurs études ont démontré les bienfaits du rire. Le rire est essentiel pour une bonne santé, autant sur le plan physiologique que psychologique. Voici une autre preuve que le corps et l’esprit marchent main dans la main !

Le rire s’avère bénéfique pour la santé de plusieurs manières :

  • Réducteur de stress, le rire est un puissant relaxant musculaire. Il provoque dans le cerveau la sécrétion d'endorphines, qui servent à réduire les excès d'adrénaline et de cortisol que le stress aura engendrés. Un bon bol de rire chaque jour préviendra aussi l'insomnie.
  • Tonifiant musculaire, un éclat de rire sollicite de nombreux muscles au niveau du visage, des organes (cœur, foie, estomac, intestins), du diaphragme, du dos, etc.
  • Libérateur émotionnel, le rire aide à diminuer l'angoisse et l'anxiété. En effet, le temps de l'éclat de rire, toutes les pensées négatives sont suspendues, ce qui permet à la fois d'apaiser les tensions, mais également de reprendre le contrôle sur ses émotions et de les mettre en perspective. Ceci contribue entre autres à améliorer sa capacité de résolutions de problèmes et sa créativité.
  • Anesthésiant contre la douleur, le rire entraîne la sécrétion d'hormones qui s'apparentent à la morphine ou à l'opium, ce qui en plus de nous changer les idées, nous aide à mieux supporter la douleur. De plus en plus d'hôpitaux emploient des clowns et on remarque que les journées où ils se présentent, les enfants se sentent mieux.
  • Générateur de liens avec les autres, le rire est essentiel sur le plan social, lorsqu'il s'agit d'entrer en relation avec d'autres ou de raffermir l'esprit d'équipe au sein d'une entreprise.

Certains chercheurs avancent également que le rire contribue à améliorer la tension artérielle, le traitement des allergies et de l'asthme et soutient le système immunitaire.

Des statistiques nous apprennent qu'on riait davantage autrefois qu'aujourd'hui. En 1939, une personne riait en moyenne 18 minutes par jour, alors qu'en 2000, seules 6 petites minutes étaient consacrées au rire. Le phénomène contemporain de l'individualisme et des familles éclatées ne serait pas étranger à la diminution du rire au quotidien. Il ne faut donc pas s'étonner du taux de plus en plus élevé de dépressions et de maladies reliées au stress.

Nous avons tout intérêt à nous entraîner à rire davantage, car il est connu que plus on rit, plus on a le rire facile.

Quelques actions simples vous aideront à rire davantage :

  • En situation de stress, arrêtez-vous un moment. Puisez en vous des pensées positives, même si ce n'est pas facile. Par exemple, rappelez-vous un moment où vous vous avez ressenti du bien-être. Regardez ensuite la situation présente en conservant le même esprit, elle vous paraîtra certainement moins noire.
  • Pratiquez l'auto-dérision. Prenez-vous moins au sérieux. Nos erreurs et nos petits travers présentent très souvent leur côté cocasse.
  • Cherchez des occasions de rire chaque jour : lisez des blagues pendant votre pause, allez voir un spectacle d'humour, louez une comédie sur DVD, inscrivez-vous à un club de rire, etc.
  • Osez prendre quelques minutes en début de réunion pour échanger quelques blagues afin de détendre l'atmosphère et prédisposer l'équipe à un échange ouvert et efficace.

À la limite, forcez-vous à rire de temps en temps, même si vous êtes tout(e) seul(e).  La prescription minimale est de 15 minutes par jour. Le rire est gratuit, ne vous en privez pas quelque soit votre personnalité.

Laisser un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.